Le SNARF, le syndicat qui vous informe...

Le SNARF, le syndicat qui vous conseille...

Le SNARF, le syndicat qui vous défend...

Venez rejoindre LE syndicat des anesthésistes
et réanimateurs de France.

Les voeux du Président

publié le 07-01-2022

Chers adhérents,
Le conseil d'administration se joint à moi pour vous présenter nos meilleurs vœux pour l'année 2022.
Qu'elle apporte à tous la sérénité, la réussite et prospérité, dans l'exercice de notre formidable profession. Qu'elle permette à chacun de trouver l'équilibre face aux différentes épreuves qui nous attendent.
2021 aura atteint des sommets en terme de paradoxes et d'injonctions contradictoires. 2022 semble partie sur le même rythme avec la poursuite des déprogrammations préventives massives demandées par certaines ARS. Comment en quelques vagues successives avons-nous accumulé près de 6 mois de déprogrammations et de retards de prise en charge de la chirurgie réglée de patients dont la perte de chance devient de plus en plus manifeste ?

Le courrier envoyé par 30 présidents de CME de Rhône-Alpes au directeur général de l'ARS (voir ci-dessous) est un premier manifeste pour l'engagement des médecins libéraux en établissements de santé privés pour leurs patients.

Le dispositif DIPA 5 mis en place lors de cette vague, nous garantit, cette fois, grâce aux négociations syndicales, une indemnisation sur la base du chiffre d'affaire sécurité sociale 2019. C'est donc bien la prise en charge des patients dans nos établissements que nous défendons.
Lisez attentivement le rapport de l'IGAS sur l'évolution des professions paramédicales et notamment sur les pratiques avancées. Entre non-sens et contre-sens, il est désarmant de voir comment les rapporteurs souhaitent, pour une question de reconnaissance, détruire les liens fondamentaux de la confiance entre les médecins anesthésistes-réanimateurs et les infirmiers anesthésistes diplômés d'État. A l'heure ou le travail en équipe de soins est prôné, à l'heure ou l'exemple du bon fonctionnement du binôme médecin anesthésiste-réanimateur/infirmier-anesthésiste est cité en exemple, pourquoi chercher à opposer les deux professions ? (Communiqué du CNPARMPO ci-dessous)
Le troisième point à évoquer est le chantier entrepris de la révision de la nomenclature sous l'égide du Haut conseil. Tout anesthésiste-réanimateur libéral ne peut qu'être concerné par cette réforme qui impactera à terme la cotation de chacun de nos actes. Les deux syndicats AAL et SNARF sont associés dans votre défense et sont particulièrement vigilants sur cette réécriture.
Plus que jamais nous aurons donc besoin de vous et de votre soutien.
Bravo pour votre engagement quotidien en toute circonstance auprès des patients.
Dr Etienne FOURQUET
Président du SNARF
Les membres du conseil d'administration

   
ADHÉRER AU
SNARF

NOS PARTENAIRES

BRANCHET L'assurance des médecins
ANNONCES
Installation
Demande de remplacement
Offre de remplacement
Divers


Copyright © 2011 SNARF | conception web : OGM Interactive