Le SNARF, le syndicat qui vous informe...

Le SNARF, le syndicat qui vous conseille...

Le SNARF, le syndicat qui vous défend...

Venez rejoindre LE syndicat des anesthésistes
et réanimateurs de France.

Paradoxe, quand tout devient paradoxe

publié le 25-09-2020

Le congrès de la SFAR n'aura pas lieu, le congrès de la SFAR n'a pas lieu, le congrès de la SFAR n'a pas eu lieu ! Paradoxe sidérant incongru que de voir ce congrès consacré à la crise COVID annulé par cette même pandémie.

C'est la mort dans l'âme que le président de la SFAR Hervé Bouaziz a annoncé cette nouvelle. Les membres du conseil d'administration du SNARF apportent leur soutien au président Hervé Bouaziz et aux différents acteurs engagés dans ce congrès annuel, ciment de générations d'Anesthésistes-Réanimateurs.

Nous connaissons tous l'importance que revêt ce congrès pour notre profession et nous souhaitons relayer l'appel à cotisations nécessaire pour sauvegarder notre société savante. Nous avons tous reconnu l'importance du travail accompli pour l'établissement en temps record de recommandations pour les prises en charges de patients en phase COVID.

Paradoxe de voir ce congrès annulé l'année ou les Français ont découvert le mot "Réanimateur",

Paradoxe de voir cet échange nécessaire d'intelligence, de retour d'expérience, de mise à niveau, d'information annulé alors que jamais autant d'informations n'ont été échangées et publiées sur ce sujet, 

Paradoxe de voir des patients transférés à des centaines de kilomètres plutôt que de mobiliser toutes les forces disponibles au plus près,

Paradoxe d'entendre la reconnaissance des Français pour les acteurs de santé quand les tutelles restent sourdes à nos demandes et à nos solutions,

Paradoxe de voir du personnel infirmier mis à disposition de l'hôpital public ne pas bénéficier de la prime COVID parce qu'ils ne sont pas agent de service public,

Paradoxe de voir des libéraux s'engager et ne pas être rémunérés parce que les requêtes de la crise COVID n'existent pas sous forme de cotations,

Paradoxe de voir ce virus réussir à retarder toute prise en charge de patient et faire le lit des pathologies chroniques et du cancer,

Paradoxe de cette période de confinement qui a fait diminuer la prématurité. 

Le SNARF par les différentes "commissions" auxquelles il a participé (Ségur de la santé, audition par le Sénat, Cour des comptes..) a souhaité contribuer le plus honnêtement à faire la lumière sur l'ensemble des paradoxes qu'il a pu soulever. 

Nous espérons par ce travail de fond et par les différentes interpellations réalisées que la deuxième vague qui s'annonce bénéficiera de la meilleure prise en charge possible tant pour les patients que pour les praticiens.

Nous continuerons à relayer tous les paradoxes que vous nous ferez remonter.

Dr Etienne Fourquet

Président du SNARF

   
ADHÉRER AU
SNARF

NOS PARTENAIRES

BRANCHET L'assurance des médecins
ANNONCES
Installation
Demande de remplacement
Offre de remplacement
Divers


Copyright © 2011 SNARF | conception web : OGM Interactive