Le SNARF, le syndicat qui vous informe...

Le SNARF, le syndicat qui vous conseille...

Le SNARF, le syndicat qui vous défend...

Venez rejoindre LE syndicat des anesthésistes
et réanimateurs de France.

COVID-19 Applaudissements de la population, mépris de nos dirigeants

publié le 23-04-2020

De nombreuses cliniques privées se sont mobilisées pour accueillir des patients Covid19. Elles se sont transformées, créant en urgence des lits de surveillance continue, des lits de réanimation. C’est grâce à leur aide aux côtés de nos confrères hospitaliers que la phase aiguë du COVID a pu être prise en charge dans les régions particulièrement touchées et ils continuent à y participer.

Les médecins et particulièrement les anesthésistes-réanimateurs de ces établissements ont arrêté toute activité programmée, formé en urgence le personnel soignant, établi des listes de garde assurant ainsi la permanence des soins, pris en charge des patients souvent beaucoup plus lourds que ceux que leurs structures avaient l’habitude de recevoir.

Ces médecins ont donné sans compter de leur temps dans des conditions souvent très difficiles.

Comme pour les médecins apportant leur aide aux hôpitaux public, comme les régulateurs des centres 15, ces médecins qui ont totalement modifié leur activité auraient pu bénéficier d’une indemnité forfaitaire. L’ARS, l’URPS et l’assurance Maladie Ile de France avaient négocié un accord sur une prise en charge de ces permanences, sur la base d’un tarif par tranche de 12h correspondant à peu près aux indemnités des médecins susnommés. Cet accord a été refusé par le Ministère.

Ainsi les médecins prenant des gardes et astreintes dans les établissements privés restent les seuls à ne pas être rémunérés pour leur engagement au service de la collectivité.

Les applaudissements de 20h sont bien réconfortants, mais peut-être faudrait-il que tous ceux qui nous applaudissent connaissent le mépris de nos tutelles pour les médecins libéraux qui les soignent.

Aujourd’hui, le SNARF demande à notre Ministre de tutelle, Monsieur Olivier VERAN, de réviser sa position et de donner un arbitrage favorable à un accord national qui permettrait d’indemniser les Anesthésistes-Réanimateurs libéraux pour leurs gardes.

   
ADHÉRER AU
SNARF

NOS PARTENAIRES

BRANCHET L'assurance des médecins
ANNONCES
Installation
Demande de remplacement
Offre de remplacement
Divers


Copyright © 2011 SNARF | conception web : OGM Interactive